Archives pour la catégorie Livre mon ami

Les quatre saisons

Un cadeau à faire à un enfant de 2-3 ans ? Offrez-lui Les quatre saisons, de Rotraut Susanne Berner. Un gros livre dans lequel on suit les même personnages de page en page, chez eux, dans la ville, au parc… et de saison en saison (un bébé naît, puis avance à 4 pattes ; la construction de la nouvelle crèche est annoncée, puis entamée, et la crèche est inaugurée ; un homme sort de chez lui en jogging, court dans la ville et perd ses clefs, des enfants les lui rendront deux pages plus tard ; les pompiers arrivent au loin, puis plus près, puis sur les lieux de l’incendie, etc.).

Ce sont des HEURES d’observation, d’histoires à imaginer seul ou ensemble, de plaisir à suivre les personnages et les animaux de page en page, de saison en saison.

IMG_6558

Publicités

Suite française

Je viens de terminer Suite française, d’Irène Némirovsky. Je ne lis plus de littérature sur la seconde guerre mondiale, j’en ai tant lu, et des livres tellement bouleversants, sublimes d’un point de vue littéraire (je pense, entre autre, à Etre sans destin, de Imre Kertész, à Histoire d’une vie, de Aharon Appelfeld et à Les nus et les morts, de Norman Mailer, qui sont parmi mes livres les plus aimés).

Enfin voilà, j’ai quand même lu Suite française, et j’en suis heureuse parce que je n’avais pas lu grand chose sur l’exode et l’occupation finalement. Ce qui est époustouflant, c’est qu’alors que I. Némirovsky écrit ce livre en 1941-1942, alors qu’elle risque sa vie (elle mourra d’ailleurs en déportation), elle ait un tel recul sur ce qu’elle vit et voit. A travers plusieurs histoires écrites comme des tableaux (en particulier dans la partie consacrée à l’exode, qui évoque beaucoup la peinture), elle permet au lecteur de se construire une vision sensible de ces événements,  loin des jugements (même si elle est loin d’être tendre !).

C’est un excellent livre, y compris pour un grand ado/jeune adulte qui aime lire et qui découvrira ainsi d’autres facettes de la guerre et de la France.

IMG_6547

 

1 journal

Le 1, c’est une grande grande page pliée, puis pliée, et enfin, pliée une dernière fois. Cette grande page imprimée est un hebdomadaire. Qui me faisait envie depuis longtemps parce que son slogan est :

Chaque mercredi,

une question d’actualité,

plusieurs regards

Ça me plait parce que :

  • c’est court
  • ça ne couvre qu’un sujet, donc c’est assez profond quand même
  • les avis sont divers, donc ça doit être assez riche.

Afficher l'image d'origine

Je me suis donc abonnée pour 3 mois. Après 3 semaines, je dirais que ce n’est pas mal, que j’aime recevoir à nouveau une publication dans ma boîte, et que je trouve le temps de le lire en entier. Mais aussi que je suis un peu déçue-décontenancée parce que le 1 propose bien plusieurs regards (le poète, l’économiste, le chef d’entreprise, l’agriculteur,…), mais ne propose pas tellement d’avis divergents. J’avais mal compris le « plusieurs regards », que j’avais interprété comme « plusieurs avis sur une même question, hors de tout politiquement correct ». Ben non, ce n’est pas l’idée. Mais bon, c’est intéressant quand même. Cela étant, je doute de prolonger mon abonnement au-delà de 3 mois. Des idées de titre de presse susceptible de répondre à mon envie de diversité ?

La citation du mardi

Elle pense à ce qu’elle est en en train de vivre, là, en cette seconde ; elle se dit : je suis sauvée, je vais vivre ; elle se dit : quelqu’un quelque part est mort brutalement ; elle se dit : c’est maintenant, c’est cette nuit ; elle éprouve cet événement de l’annonce ; elle voudrait que jamais cet éclat de présent ne s’éloigne dans une représentation, qu’il trouve sa rémanence ; elle se dit : je suis mortelle. 

Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal

Un livre que j’ai dévoré et beaucoup apprécié, tant par le style magnifique de son auteure que par sa capacité à rendre accessible des choses bien compliquées. Je me réjouis par avance de me plonger dans ses autres livres.

reparer

A lire, à lire (sur le ton de A boire, à boire !) )

giver

J’aime lire, j’aime vraiment beaucoup ça.

Ca me détend, ça m’émeut, ça m’intéresse, ça me passionne, ça m’ouvre l’esprit, ça me rassemble, ça m’enchante.

J’ai lu Le passeur de Lois Lowry. De la SF ado. A priori je n’étais pas du tout intéressée. La SF, je n’aime ça que quand ça repense vraiment la société (c’est le cas dans ce livre qui décrit une société utopique) et les livres pour ados m’ennuient. Ben Le passeur, c’est vachement bien et je rêve de lire la suite. Je le recommande chaudement comme livre facile à lire et très prenant.

Edit de 2016 : la suite ne vaut pas le coup.

ps. Lu en Anglais comme d’hab, je ne sais donc pas ce que vaut la trad’ française.

ps2. On me dit qu’une adaptation cinématographique va sortir. Ca a l’air d’être une grosse prod avec des gros acteurs hollywoodiens.. Je me méfie. J’avais a-do-ré lire Ender’s Game (La stratégie Ender), de Orson Scott Card, mais je ne serais pas allée voir le film par exemple.

Citation du mardi

About women

By the time they came of age, millions of personalities were chanelled into about three prototypes: strong and silent, chatterbox but cheerful, weak and kindhearted.

Everything Good Will Come, by Sefi Atta

J’adore cette phrase ! C’est tellement juste ! Bien sur, c’est réducteur, mais c’est une réduction qui va à l’essentiel, non ?

J’ai bien aimé ce roman de l’écrivaine nigériane Sefi Atta. Je viens de voir qu’il existe en français sous le titre Le meilleur reste à venir.

En finir avec Eddy Bellegueule, de Edouard Louis

eddy bellegueule

Je n’en avais pas entendu parler, de ce livre, moi qui ne lis plus la presse et n’écoute la radio que d’une oreille distraite. Quand on me l’a prêté, j’en ai aimé le titre, En finir avec Eddy Bellegueule.

Et puis je l’ai lu et vraiment aimé. C’est un beau livre sur la honte. Il est dur, cru, violent, avec des passages dont on se serait passé, un peu d’insistance(s), mais un vrai beau livre plein de vie et d’histoire. A lire.

J’ai apprécié de lire cet article après avoir fini le roman (ne le lis pas avant !).